Château de Blois 2017-06-27T08:51:01+00:00
  • chateau de blois

Le château de Blois est l’un des châteaux clés de l’histoire de France. Ce ne sont pas moins de cinq siècles qui ont vu défiler: : évènements tragiques, naissances, destins tragiques, assassinats, réconciliations et le tout dans un décor somptueux marqué par tous les arts.

C’est véritablement Louis XII qui donne ses lettres de noblesses à cette ancienne redoutable forteresse en bordure de Loire.

A la mort accidentelle de Charles VIII survenue au château d’Amboise, Louis XII répudie sa première femme Jeanne de France et se remarie avec Anne de Bretagne. En 1498, il devient donc le nouveau roi de France.

Il décide alors d’emménager dans le château de son enfance et le fait transformer dans un style gothique tardif en y ajoutant l’aile nord-est, la chapelle Saint-Calais dans un styles flamboyant ainsi qu’un jardin Renaissance aujourd’hui disparu.

C’est une copie de la statue du roi Louis XII à cheval, que l’on peut admirer dans la cour du château de Blois, car l’original a été détruit lors la révolution de 1789.

En 1519, Claude de France, « la bonne reine », fille de Louis XII et Anne de Bretagne épouse son cousin François d’Angoulême qui devient alors roi de France sous le nom François Ier. C’est une femme douce, pieuse et souffrant d’une légère claudication (comme sa mère), qui aura sept grosses successives de ce mari volage qu’est François Ier, homme à femme qui multiplie les conquêtes. Aussi, par ce mariage, la Bretagne se retrouve définitivement rattachée à la France.

C’est à François Ier que l’on doit l’aile Claude. Les façades de ce logis sont éblouissantes de pierre sculptées à l’italienne et dont l’escalier est le chef d’oeuvre.

Même s’il reste de tradition française et médiévale, de par sa forme en vis, il s’imbrique dans une tour octogonale et est décoré de frises de salamandres, emblème du roi François Ier. Tout y respire l’influence italienne. Cet escalier d’apparat donnait accès aux appartements royaux et permettait aux dames et seigneurs d’assister aux fêtes royales. Il arrivait même à certains cavaliers de le gravir, à dos de leur monture sans avoir à courber le dos.

La reine Claude, qui donna son nom à une nouvelle variété de prunes vertes découverte en Asie, s’éteint malheureusement en 1524, un an avant l’achèvement des travaux.

C’est alors que François Ier, lorsqu’il rentrera de captivité, en 1526, après sa défaite de Pavie , délaissera le château de Blois pour lui préférer le luxe des Châteaux de Chambord puis, plus tard, Fontainebleau.

Catherine de Médicis épousa en 1533, le fils de François Ier, le futur Henri II. Ils auront ensemble dix enfants, malgré le fort ascendant de la belle Diane de Poitiers sur le jeune Henri. A la mort de celui-ci, victime de la lance de Montgomery dans un tournoi en 1559, elle est très affectée et gardera le deuil jus’à la fin de sa vie, laissant à la postérité l’image d’une « reine noire ».

Elle a le goût de la danse, de la chasse et de l’astrologie. Aimant tout particulièrement résider au château de Blois, elle y fera construire une galerie au rez-de-chaussée de l’aile François Ier, habritant le fameux cabinet dit des Poisons.

C’est alors que le château de Blois vécu des heures plus sombres, notamment avec l’assassina du Duc de Guise ordonné par Henri III, quelques jours avant Noël de l’année 1589. Ce dernier a évincé sa mère, Catherine de Médicis, du pouvoir. On est alors en pleine guerre de Religion. Il tombe lui à son tour sous le couteau d’un fanatique, Jacques Clément, le 1er août 1589. Entre-temps, il s’était allié avec Henri de Navarre qui deviendra le futur Henri IV. C’est ainsi que s’éteint le dernier Valois, laissant place au premier des Bourbons.

Henri IV n’aimait pas le Château de Blois où planait encore le fantôme du Duc de Guise. Plus tard Louis XIII y exilera sa mère, Marie de Médicis, pour ne plus avoir à subir la politique qu’elle menait dans son dos. Elle y restera deux ans et s’en évadera, le 22 février 1619, suspendue à des cordes, avec l’aide d’un ancien « mignon » de son fils Henri III, le duc d’Epernon.

Le château de Blois subit ensuite des transformations importantes sous la direction de Gaston d’Orléans, le fils cadet de Marie de Médicis. Celui-ci occupa Blois avec sa cour et eu pour le château des projets grandioses. Il Commença par faire démolir l’aile gothique et l’extrémité de l’aile de François Ier, qui furent remplacés par les bâtiments de style classique de François Mansart. En 1638, les travaux furent arrétés par Richelieu, en mesure d’économie. Gaston d’Orléans y mourrut en 1660, d’apoplexie.

Ce n’est qu’à la Révolution que le château de Blois retrouva une utilité après avoir longtemps été délaissé. Il fut alors transformé en caserne.

Services à disposition

  • Accueil : Le personnel du Château royal de Blois se tient à votre disposition pour vous conseiller et vous orienter tout au long de votre visite.
  • Accessibilité : Le Château est partiellement accessible aux personnes en fauteuil roulant : accès par le porche, visite de la cour, de la chapelle, de la terrasse (légèrement en pente), visite des salles d’architecture au rez-de-chaussée de l’aile François 1er (par des plans inclinés), accès aux toilettes.
  • Fauteuil roulant en prêt (se renseigner à l’accueil)
  • Gratuité pour la personne en situation de handicap et pour son accompagnateur
  • Trois parkings payants sont à votre disposition : Parking du Château, avenue Jean Laigret, parking Valin, place Valin de la Vaissière, parking Jaurès, place Jean Jaurés.
  • Pour les autocars, deux parkings gratuits vous accueillent : Parking Saint Vincent, ouvert toute l’année, Parking Jean Moulin, ouvert tous les jours de mai à septembre de 9h à 17h. Il dispose d’une maison d’accueil pour les chauffeurs.
  • Deux parkings à vélos sont disponibles aux pieds du château et sur la place.
  • Le château royal de Blois est membre du réseau Loire à Vélo.
  • Consigne
  • Parking à poussettes
  • Espace Bébés : Un espace Bébés est à votre disposition dans les sanitaires.
  • Animaux: Nos amis les animaux ne sont pas acceptés dans le château.

Château de Blois horaires

Découvrez plus d’informations sur le site du château de Blois : http://www.chateaudeblois.fr
Le château et ses musées sont ouverts toute l’année sauf le 1er janvier et 25 décembre :

  • Du 02/01 au 31/03 : 9h-12h30/13h30-17h30
  • Du 01/04 au 30/06 : 9h à 18h30
  • Du 01/07 au 31/08 : 9h à 19h00
  • Du 01/09 au 30/09 : 9h à 18h30
  • Du 01/10 au 02/11 : 9h à 18h00
  • Du 03/11 au 31/12 : 9h-12h30/13h30-17h30

Fermeture de la billetterie une demi-heure avant.

Tarifs

Château royal de Blois – Son et Lumière – Maison de la Magie
Tarif plein, tarifs réduits, tarifs des billets combinés avec le Son et Lumière et la Maison de la Magie.
Tarifs individuels

Billets simples Adultes Tarif réduit* Jeunes 6/17 ans
Château
Visite insolite
Son et Lumière
Maison de la Magie 9,80€
13€
8€
9€ 7,50€
9€
6,50€
7€ 5€
6,50€
5€
5€

Billets combinés
Château+Son et Lumière 15€ 11€ 7€
Château+Maison de la Magie 15€ 11€ 7€
Son et Lumière+Maison de la Magie 15€ 11€ 7€
Château+Son et Lumière+Maison de la Magie 19,50€ 14,50€ 10,50€
Entrée gratuite pour les moins de 6 ans
*Le tarif réduit est accordé aux étudiants, aux enseignants en visite individuelle, aux adultes familles nombreuses et aux demandeurs d’emploi (sur présentation d’un justificatif).